Bienvenue sur le blog de
élus communistes de Fontenay

Mot clé - suppressions de postes

Fil des billets - Fil des commentaires

Encore 14000 postes supprimés dans l’Education Nationale ! STOP !

CLasse_Ecole.jpgLe 13 septembre 2011, le Conseil économique, social et environnemental (CESE), 3ème assemblée constitutionnelle de la République et l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) faisaient part de leurs inquiétudes quant à l’efficacité de l’Education Nationale. En effet, le système éducatif français laisse apparaître beaucoup trop d’inégalités et peine à remplir sa fonction intégratrice.

L’accentuation des inégalités entre les élèves, la désectorisation, les inégalités sociales dans l’accès à l’éducation, l’abandon de la politique de l’éducation prioritaire, le démantèlement de la formation des enseignants, la baisse du taux de scolarisation des élèves entre 15 et 19 ans, le désinvestissement financier de l’Etat dans l’éducation sont pointés unanimement par le CESE et l’OCDE, comme autant de points négatifs de la politique éducative menée en France.

Manifestation Mardi 31 Jaanvier à 14h ( Luxembourg - Bastille ).

Lire la suite...

 

Non remplacement des enseignants : les chiffres augmentent de semaine en semaine

fcpe94cols2.jpgA un mois de la rentrée, 4140 demi-journées ont déjà été signalées par les parents d’élèves comme autant d’heures de cours perdues car non remplacées. Comme de nombreux remplaçants ont été affectés à l’année dès la rentrée, les problèmes de remplacement se sont multipliés dès la semaine qui a suivi la rentrée.

En tête du triste classement dressé par les parents, l’académie de Lyon remporte la palme avec pas moins de 780 demi-journées non remplacées, suivie de près par les académies de Toulouse, de Paris, de Créteil, d’Aix-Marseille et de Versailles ! Les disciplines les plus touchées sont le français, les mathématiques et les langues vivantes (principalement l’anglais).

Lire la suite...

 

Le service minimum dans les écoles imposé aux communes : une décision inacceptable et dangereuse

Nicolas Sarkozy provoque une fois de plus en annonçant une loi avant l’été instaurant un « droit à l’accueil des enfants ».

En réponse à l’échec de la mesure tentée par le ministre Darcos d’imposer aux communes l’organisation avec des fonctionnaires territoriaux, d’un service minimum les jours de grève des enseignants, Sarkozy veut à marche forcée porter une nouvelle atteinte au droit de grève. Pour mieux arriver à ses fins il joue de la division entre enseignants et autres fonctionnaires, parents et élus des collectivités locales.

La municipalité de Fontenay-sous-Bois n’entrera pas dans cette énième provocation.

Lire la suite...