lecole_en_danger.jpgA la prochaine rentrée de septembre 2011, les académies de Paris, Créteil et Versailles compteront 7.000 élèves supplémentaires dans les collèges et les lycées pour 1.053 professeurs de moins. Dans le Val de Marne, ce sont 90 fermetures de classes en élémentaire, auxquelles s’ajoute la fermeture de 13 postes dits de « Moyens supplémentaire » (lecture ou langue) en ZEP.

A Fontenay-sous-Bois, ce sont 4 fermetures de classes et la suppression d’un ancien poste d’enseignant spécialisé à l’école Paul Langevin auxquelles nous sommes confrontés. De plus l’accueil des enfants de moins de trois ans en maternelle se trouve remise en cause car ils ne sont plus comptabilisés dans les effectifs. Dans les collèges la fin des contrats d'accompagnement dans l'emploi enlève plusieurs dizaines d’heures par semaine de présence adulte dans les établissements au-delà de l’encadrement c’est le vivre ensemble même qui se trouve fragilisé.

Ce voeu à l'initiatives des élu-e-s du groupe Commmuniste et Citoyens a été voté ce jeudi 7 avril en conseil municipal après une prise de parole des représentants des enseignants et des parents d'élèves de la ville sur ce sujet adoptés, à l'unanimité des groupes de gauche et écologistes.