C’est ce que m’inspire l’article publié par le Parisien qui, à en croire les propos d’une animatrice, laisserait sous-entendre que la ville aurait des pratiques islamophobes.

Que s’est-il passé ? La Caisse des Ecoles comme la très grande majorité des organisateurs de centres de vacances, dès la préparation des séjours d’été, s’est penchée sur le fait que le mois d’août correspondait au mois de jeûne des musulmans avec des conséquences sur le quotidien d’un groupe. Deux questions majeures et une question d’organisation ont été posées et discutées avec les cadres de la caisse des Ecole, avec les directeurs de séjours et également au cours de la réunion de préparation des séjours à laquelle tous les animateurs sont censés participer (visiblement ça n’a pas été le cas pour l’animatrice Nadia dont parle le Parisien) et que j’ai présidé.