64981154.jpgLes citoyens espagnols appelés aux urnes le week-end dernier pour les élections locales viennent d'exprimer un fort rejet de la politique du parti socialiste (PSOE) au pouvoir. Bipartisme oblige, c'est le parti ultralibéral (PP) qui sort vainqueur de cette élection. La gauche de transformation progresse avec Izquierda Unida (IU). Ces résultats confirment ce que l'on observe en Europe depuis la crise : les gouvernements qui appliquent les plans d'austérité exigés par l'Union européenne pour « rassurer les marchés financiers » sont sanctionnés par le peuple. La stratégie du moindre mal ne mène à rien.