Mineurs_prisons.pngPar Martine Antoine, Nous assistons une fois de plus à la tentative d’un coup de force du gouvernement, la cible ? La justice des mineurs, la réforme proposé et passé en urgence, donc sans débat, procède à un renversement des valeurs qui prédominaient lors de l’élaboration de l’ordonnance de 1945 : sanctions plus sévères et plus rapides, enfermement accru, mise à l’écart le juge des enfants avec notamment la création d’un tribunal correctionnel pour mineurs, extension des pouvoirs du parquet, nouveau rapprochement avec la justice des majeurs…

Il est très grave que de telles réformes aient lieu dans le cadre d'une procédure accélérée sans débat sérieux. Ce texte est totalement inacceptable. L’objectif avoué de la droite est de renforcer la répression de la délinquance des mineurs en entretenant l’illusion que la crainte d’une sanction plus forte suffirait, de façon magique, à dissuader des adolescents déstructurés d’un passage à l’acte. Au contraire ces nouvelles dispositions vont affaiblir les moyens d’action éprouvés et efficaces de notre justice des mineurs.

Il y a urgence, j’en appel au plus grand nombre pour signer cette pétition et la faire circuler à toutes et tous.