Nora SAINT-GALDepuis quelques années, le 25 novembre, qui est la journée internationale contre les violences faites aux femmes, rencontre un écho grandissant. Enfin, dans notre pays, le phénomène des violences faites aux femmes est sorti de la sphère privée pour devenir un véritable sujet de débat public.

Et, ce, même si – nous avons eu l’occasion de le dire plusieurs fois sur ce blog – les moyens déployés par l’Etat sont loin d’être suffisants pour faire face aux besoins que nous enregistrons chaque jour, en termes d’hébergement d’urgence, de relogement, d’accompagnement juridique et psychologique des victimes, de prise en charge des conjoints violents…