LibEgal_Surveill.jpgJeudi dernier, le Conseil Constitutionnel a censuré deux dispositions majeures de la loi créant en France une carte nationale d’identité intégrant des données biométriques, ralentissant ainsi sérieusement la mise en place de cette mesure à fortes tendances liberticides. Cette décision nous réjouit et confirme les analyses que nous avions portées sur celle-ci et qui avait poussé les députés et sénateurs des groupes communistes et citoyens à s’y opposer farouchement.