Ecole-de-la-r_ussite.jpgMonsieur le Ministre,

L’Education Nationale a été sacrifiée pendant des années par vos prédécesseurs. Les conséquences en sont dramatiques pour les élèves, les enseignants, la communauté scolaire. Les réformes successives et les suppressions de postes ont dégradé le service public et accentué les inégalités scolaires. La nouvelle majorité gouvernementale ouvre un espoir, les premières annonces que vous avez faites notamment sur la création de 1000 postes dès la rentrée pour les écoles élémentaires ou la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire sont des éléments positifs, ils ne sont pas suffisants.