Nous tenons à exprimer toute notre solidarité au peuple japonais dans les terribles épreuves qu’il est en train de traverser avec un tremblement de terre d’une force inégalée. Les conséquences humaines et environnementales de ce nouveau cataclysme naturel sont dramatiques, et restent encore insoupçonnées. Le nombre de pertes humaines, de blessés, d’habitations est considérable. Face à un tel drame humain, l’heure est d’abord à la solidarité. Celle de note groupe s’exprime avec la plus vive détermination. Une des toutes premières urgences est de porter secours aux populations, sauver les vies humaines, les protéger et les soigner. Nous nous félicitons que la solidarité internationale s’organise et que la France y contribue avec ses équipes spécialisées. Il est encore impossible de mesurer l’ampleur des destructions environnementales produites par le tremblement de terre puis le tsunami qui a ravagé toutes les installations industrielles provoquant des incendies dans les raffineries. On ne peut mesurer l’étendue de pollutions de toutes sortes sur les écosystèmes côtiers et à l’intérieur des terres, etune catastrophe nucléaire de grande ampleur se précise au Japon.