LibEgal_Surveill.jpgLoin de la fiction, la société de la surveillance constante de l'ensemble de la population semble s'approcher à grands pas et devenir de plus en plus palpable. En effet, le fichier des gens honnêtes a été adopté le 6 mars dernier à à l’Assemblée Nationale, dans un silence et une indifférence médiatique ahurissante. Les députés communistes, républicains, citoyens et du parti de gauche ont votés contre ce texte et ce sont exprimés avec vigueur contre cette surveillance généralisée de la population qui ne peut que mener à la réduction des libertés individuelles et collectives. Ce fichier à l'instar de ceux que ce gouvernement à mis en place au cours du quinquennat qui touche à sa fin, comporte un risque qui à bien des égards me semble inacceptable. Au-delà même de son risque, c'est son utilité qui se doit d'être remise en cause. Car à l'heure actuelle les bénéficiaires les plus évidents de cette loi ne sont pas les habitants de notre pays, qui y gagnerait un cadre de vie amélioré et plus sur, mais bien les quelques firmes privés qui auront la charge du fichage des gens honnêtes. Le site de la pétition