Bienvenue sur le blog de
élus communistes de Fontenay

Mot clé - Seuil de pauvreté

Fil des billets - Fil des commentaires

Julien Lauprêtre : « C’est un véritable raz de marée de pauvreté qui s’installe sur la France »

P1010341.jpgDans une interview à l’Humanité, Julien Lauprêtre, président du Secours populaire affirme que le taux de pauvreté dévoilé par l’Insee le 30 août, est bien "en dessous" de la réalité. Ces chiffres datent en effet de 2009 et ne sont donc plus actuels. Le président du Secours populaire s’inquiète de ce "raz de marée de pauvreté" qui s’installe sur la France.

Pour lui, "ces chiffres remontent à 2009 et sont en conséquent en dessous de la réalité. Tous les indices montrent que la pauvreté a gagné du terrain. D’autre part ces chiffres sont bien réels mais ne couvrent pas tous les aspects. Il est nécessaire de prendre en compte d’autres facteurs. Un français sur deux n’est pas parti en vacances cet année. Par ailleurs, 39% des français ont renoncé aux soins qui leur étaient prescrits pour des raisons financières. Enfin, il est important de noter que tous les français n’ont pas accès au sport, à la culture. C’est un véritable raz de marée de pauvreté qui s’installe sur la France. Aujourd’hui nos bénévoles font tous le même constat. La pauvreté ne cesse d’augmenter. Et ce quelque soit la région. Il n’y a pas une région en France qui ne soit pas sinistrée."

Lire la suite...

 

8,2 millions de personnes sous le seuil de pauvreté, le gouvernement regarde ailleurs

place-de-precarite_208X225_.jpgSelon l'INSEE, la crise touche de plein fouet les plus modestes. Ils étaient 8,2 millions en 2009 à vivre en-dessous du seuil de pauvreté contre 7,8 millions l'année précédente, soit une augmentation de plus de 5% en un an. Cette paupérisation généralisée ressentie par nous élu-e-s ainsi que par tous les acteurs de terrain est confirmée par les bilans chiffrés. 13,5% des Français luttent chaque jour pour leur survie dans des conditions indignes d'une économie pourtant au 5ème rang mondial.

Cette situation n'est pas une fatalité, elle est la conséquence de choix politiques du gouvernement. Depuis 2002, la droite au gouvernement depuis 2002 a multiplié les cadeaux aux plus riches et s'est acharné sur les plus fragiles en se faisant une spécialité de la chasse aux pauvres accusés de tous les maux.

Lire la suite...