cartonsrouges.jpgLe mot est galvaudé à force d’usage dans le champ politique, mais ce dimanche 25 septembre 2011 fera date dans l’histoire de la cinquième République. Pour la première fois le Sénat connait l’alternance, 53 années d’un règne sans partage de la droite viennent de prendre fin hier. Malgré un mode de scrutin construit sur mesure pour elle, la droite perd la majorité au Sénat et une sénatrice ou un sénateur de gauche peut être élu président de la Haute assemblée dans une semaine.

Cette forteresse imprenable de la droite est tombée ! C'est une sanction sans appel de la politique gouvernementale. Ce scrutin porte la marque du rejet de ses choix et de la colère des élus des collectivités territoriales face aux attaques répétées du gouvernement contre la démocratie locale, les réformes des collectivités territoriales, la réforme générale des politiques publiques (la fameuse RGPP) aux suppressions de postes dans l’Education nationale.