Monsieur le Maire, chères, chers collègues

La réforme tarifaire arrive à son terme après plus de deux années, portée par cette équipe municipale mais il faut le rappeler depuis plus longtemps encore puisque c’était, dans le précédent mandat, la principale feuille de route que le Maire avait confiée à la Caisse des Ecoles.

Mais sans doute avec naïveté, je pensais qu’il suffisait de le vouloir pour le faire, c’était plus compliqué que cela, pas simple de trouver le bon mode de calcul pour toucher aux barèmes existants pour plus de justice sociale et garantir la mixité dans toutes les activités. D’autant moins facile dans un contexte financier contraint et, dès le lancement de ce projet, le Maire avait souligné que cette réforme aurait des incidences budgétaires que nous nous devions d’assumer : la solidarité c’est notre choix politique et cela a un coût.

Je dois souligner que la Caisse des Ecoles a travaillé d’arrache pied avec ceux d’entre nous qui siégeons à son comité et les représentants élus des parents.