Bienvenue sur le blog de
élus communistes de Fontenay

Les sénateurs Front de gauche au chevet du docteur Poupardin

Poupardin-Favier-Cohen-e1358366168323-150x150.jpgA lire en intégralité sur 94.citoyens.com. Une cinquantaine de personnes dont les sénateurs Front de gauche Laurence Cohen et Christian Favier (président du Conseil Général du Val-de-Marne) ont accompagné hier le docteur Poupardin au siège départemental de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). Ce médecin de Vitry sur Seine a été condamné en octobre dernier à rembourser la Sécurité sociale pour avoir prescrit des médicaments relevant d’affections temporaires dans la colonne dédiée aux affections de longue durée (ALD) remboursées à 100%.

Lire la suite...

 

Les partis de gauche européens contre l’austérité

Des élus de 14 pays [1], issus des parlements régionaux, nationaux et du parlement européen se sont réunis ce week-end à Paris à l’initiative du Parti de la Gauche européenne, avec pour objectif de faire le point des batailles menées dans toute l’Europe, au moment où la crise financière, économique, et sociale se transforme en crise humanitaire et en crise démocratique. Face à ce constat, Pierre Laurent (PCF/France), président du Parti de la gauche européenne, a mis en exergue la nécessité d’alternatives face aux logiques d’austérité.

Lire la suite...

 

51 ans après Vérité et Justice

17-oct-1961.preview.gifLa reconnaissance officielle par François Hollande des massacres du 17 octobre 1961 par ces mots : "La République reconnaît avec lucidité" la répression "sanglante" de la manifestation d’Algériens à Paris le 17 octobre 1961 réjouit tous ceux qui exigeaient la vérité depuis tant d'années. C’est une victoire de tous les militants anti-colonialistes et un coup porté à tous ceux qui prônent encore les prétendus bienfaits de la colonisation et se nourrissent des zones d’ombres de la république pour prospérer.

Lire la suite...

 

La commission européenne bloque une alternative concrète à l'austérité

EuroBoom.jpgLa Commission européenne vient de refuser la proposition d'initiative citoyenne européenne visant la création d'une banque publique européenne dont je suis l'un des promoteurs, avec 6 autres personnalités européennes.

Face aux politiques d'austérité et de toutes les mesures « de gestion de la crise », nous voulions porter l'idée d'une banque qui, contrairement aux banques privées qui spéculent au lieu d'investir dans l'économie réelle, ait pour mission de financer les services publics et des innovations industrielles écologiques et respectueuses des droits des salariés.

Lire la suite...

 

Le PGE condamne fermement les violences contre les défenseurs de la démocratie en Hongrie

danger-passivite_23.jpgHier, une manifestation contre la présentation d'une pièce de théâtre fasciste était organisée à Budapest. Le mot d'ordre de cette action était: "N'achète pas de billet pour la haine!"

En raison de leur participation à cette mobilisation pacifique, les présidents de deux associations de résistants anti-fascistes - la FIR et le MEASZ - ont été violemment attaqués par un groupe d'une vingtaine de fascistes, tous habillés en noir. Vilmos Hanti, le Président de la FIR a du être hospitalisé.

Lire la suite...

 

Pour une alternative à l'austérité : solidaires du peuple grec - Meeting avec Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon et Alexis Tsipras

Gr_ce_solidarit_.jpglundi 21 mai à 18h30 - Assemblée nationale, place Édouard Herriot. en présence de Pierre Laurent, Alexis Tsipras et Jean-Luc Mélenchon.

Face à la crise et contre l'austérité, un mouvement profond pour le changement se lève en Europe. Partout, des mouvements d'ampleur se lèvent face à l'échec des politiques d'austérité, leurs cortèges de mesures injustes et le déni démocratique de leur mise en oeuvre. Partout les peuples sanctionnent les gouvernements qui les défendent. Partout les forces de gauche anti-austérité progressent.

Lire la suite...

 

La gauche face à la déconstruction européenne - par Francis Wurtz

il-7-europe_2.jpgLa zone euro peut supporter une sortie de la Grèce. Voilà,en substance,le message lancé le 11 mai dernier par Wolfgang Schauble, ministre allemand des finances.”Nous avons beaucoup appris ces deux dernières années et construit des mécanismes de protection” a précisé le possible futur président de l’Eurogroupe. Il faisait allusion à la fois au traité de discipline budgétaire et au Mécanisme européen de stabilité (MES) destiné à emprunter des fonds sur le marché financier ( à la place des Etats membres qui en sont de fait exclus ) moyennant des plans d’austérité draconiens,des “réformes structurelles” ultralibérales,et une quasi-mise sous tutelle des institutions des pays “assistés”.

Lire la suite...

- page 1 de 2