Au moment de la construction avec les citoyen-ne-s du programme, que nous avons porté lors des élections municipales et que nous appliquons depuis quatre ans maintenant, plusieurs participant-e-s avaient fait part de leur souhait de voir évoluer les fêtes de la Madelon et, en particulier, qu’il soit mis fin à l’élection d’une Madelon.

En tant que maire-adjointe aux droits des femmes et pour l’égalité, j’ai été rapidement sollicitée pour mettre en œuvre cet engagement. Je partageais tout à fait l’idée que cette élection était en décalage avec les valeurs que porte une ville comme la nôtre, qui se veut exemplaire dans le combat pour les droits des femmes.