Bienvenue sur le blog de
élus communistes de Fontenay

Roms, cassons quelques idées reçues… - par Malik Salemkour, vice-président de la LDH

roms_1.jpgDans la lettre d’information de la LDH de septembre 2012, Malik Salemkour, vice-président de la LDH, brise quelques idées reçues malheureusement répandues sur les Roms, nous vous invitons par ailleurs à visiter le site de la Ligue des Droits de l'Homme, pour approfondir le sujet.

Une invasion ? Depuis 2010, 10 à 13 000 Roms roumains et bulgares ont été expulsés annuellement, remplissant un bon tiers de l’objectif fixé par le Gouvernement avec sa politique du chiffre. Depuis plus de dix ans, ils sont pourtant toujours entre 15 et 20 000 en France. Ces renvois forcés dans leur pays sont de fait inefficaces concernant presque toujours les mêmes personnes.

Lire la suite...

 

Battre le candidat des droites

urne-hdef.1177197036.jpgCommuniqué de la Ligue des Droits de l'Homme. La Ligue des droits de l’Homme se félicite du haut niveau de participation au premier tour de l’élection présidentielle. Elle y voit la volonté du peuple français de restituer à la politique son rôle primordial, sans céder aux injonctions de se plier aux intérêts économiques.

Lire la suite...

 

Edition 2012 de "l’Etat des droits de l’Homme en France" après 5 ans de N. Sarkozy

LDH.gifLa Ligue des droits de l’Homme a publié le 12 avril son nouvel « Etat des droits de l’Homme en France ».

Après cinq années d’un Président dont la politique a consisté à mettre en cause les droits, cette nouvelle livraison fait le point sur la logique qui expliquerait une telle accumulation, dont la devise pourrait être : « Moins il y a de social, plus il y a de sécuritaire. »

Lire la suite...

 

Avec Guéant, 200 jours de campagne électorale pour donner la nausée

Nous reproduisons ici ce communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme dont nous partageons le contenu et nombre de leurs combats :

toxique.jpgDe déclarations en petites phrases, de projets en promesses, c’est l’évidence : le gouvernement entend mobiliser de grandes peurs, xénophobes et sécuritaires pour scander les campagnes électorales à venir, et pour préparer des alliances aussi dangereuses que nauséeuses. Face aux crises montantes, face aux oukases des agences de notation et des « marchés », il a choisi ses cibles et ne cesse depuis la rentrée de les désigner à une vindicte populaire supposée réceptive. Après avoir qualifié les heureux « bénéficiaires » du RSA de fraudeurs, agité la perspective d’un énième fichier pour traquer les supposés fraudeurs à l’assurance maladie, il justifie l’espionnage illégal d’un journaliste par un service de police et indique que la « communauté comorienne de Marseille » est facteur de délinquance, rien de moins ! Adossé à sa politique du chiffre, il réquisitionne en dehors de tout cadre légal un tramway parisien pour « éloigner » des familles roms et place – toujours illégalement – des enfants en rétention. Car un enfant expulsé, c’est une unité de plus dans la statistique…

Lire la suite...