autre_monde.jpgTempête. Un homme à la mer. Il va se noyer. Une embarcation se détourne de sa route, brave l’ouragan, jette une bouée au naufragé et lui sauve la vie. L’action militaire menée au Mali par la France répondait à une urgence vitale. Des hommes risquent leur vie. Certains déjà l’ont perdue. Attachés par nos existences à la France et au Mali, nous saluons et soutenons sans détour cet engagement.

Mais la situation ainsi créée est ambivalente. Elle témoigne des profonds déséquilibres hérités du colonialisme : un monde où la puissance et la richesse sont polarisée au Nord, des sociétés africaines qui peinent à reconstruire la confiance en elles-mêmes.