commissariat.jpgAu début du mois de juillet, notre maire Jean-François Voguet, attirait l’attention du ministre de l’intérieur sur la situation des effectifs de fonctionnaires de police du commissariat de notre ville. Effectifs qui n’ont eu de cesse en dix années de pouvoir de la droite « sécuritaire » de baisser, au mépris de la parole donnée. Parole qui en l’occurrence se trouve avoir été intégré à un accord passé en 1999 avec l’état sous la forme d’un contrat.

Les 140 fonctionnaires seraient maintenus à la condition que la municipalité prenne en charge certaine des missions jusqu’alors gérées par le commissariat, comme l’enlèvement des voitures épaves, la gestion des pièces d’identités et objets trouvés, la sécurité autour des écoles…. Les transferts de compétences ont été effectués, sans transferts financiers aucun.