Nora SAINT-GALMonsieur le Maire, mes cher-e-s collègues, Je crois pouvoir me présenter encore comme une jeune élue. Mais c’est déjà le 4ème débat d’orientations budgétaires auquel je participe. Pour une jeune élue – mais pour les moins jeunes, aussi, je n’en doute pas – l’exercice peut avoir quelque chose de décourageant. En tout cas, moi, je n’ai connu que ça : des débats d’orientations budgétaires où on ne peut pas commencer autrement qu’en constatant les dégâts que fait la droite au pouvoir et les difficultés qui sont les nôtres pour construire un budget qui réponde vraiment aux besoins et aux attentes de nos concitoyens.

Et depuis que je suis élue, la situation s’est encore dégradée pour les collectivités territoriales : la taxe professionnelle a été supprimée. Et pour une ville comme la nôtre, qui a fait le choix d’un développement économique important pour mettre les fruits de ce développement au service de l’intérêt général, la compensation promise par l’Etat n’est bien sûr pas à la hauteur.