Au soir du deuxième tour des élections cantonales en Val-de-Marne, je tiens à me féliciter de la triple victoire que nous enregistrons en Val-de-Marne.

Victoire sur la droite et nouveau désaveu pour le pouvoir. La politique anti sociale mise en œuvre par Nicolas Sarkozy et par la droite vient de subir un nouveau et cinglant revers électoral. Il faut que les attaques contre le pouvoir d’achat, contre l’emploi, contre les services publics cessent. Nos concitoyens viennent d’exprimer sans ambigüité leur espoir d’une autre politique juste, sociale, humaine.