La question est posée et fait débat au sein de la majorité municipale. De quoi s’agit il ? Ensemble.bmpDe la nouvelle tarification de la restauration scolaire et de la poursuite ou non d’une mesure prise en 2009 pour que les conséquences de la crise ne pénalisent pas les enfants des familles au chômage, aux minimas sociaux ou à faible revenus. Les élus communistes et citoyens ont donc soutenus l’idée de gratuité de la restauration scolaire pour les familles dont les revenus étaient au maximum autour de 1050 euros par mois pour un couple et deux enfants.