cnfpt_logo.gifL’adoption par le parlement, dans la loi de finances rectificative pour 2011, d’un amendement du sénateur Jean ARTHUIS, président de la commission des finances, conduit à l’abaissement de la cotisation des collectivités locales au Centre National de la Fonction Publique Territoriale.

Celle-ci, consacrée à la formation professionnelle des fonctionnaires, passerait de 1% à 0, 9% de la masse salariale des collectivités locales ( -10%), amputant ce budget de 33,8 millions d’euros par an dès 2012. D’ores et déjà, cette décision conduit le Conseil d’Administration du CNFPT à envisager des réductions dans ses dépenses .Ainsi, les frais annexes de formation ne seraient plus remboursés aux salariés et certaines formations deviendraient payantes en sus de la cotisation obligatoire.