badge_mondor_w-2-7e5d9.jpgLe Ministre de la Santé vient d’annoncer aujourd’hui à l’occasion d’une question orale à l’assemblée nationale que le service de chirurgie cardiaque du CHU Henri Mondor serait maintenu. C’est un grand soulagement pour les usagers, les personnels, les universitaires, les médecins, les syndicats, les élus et l’ensemble de la population Val-de-Marnaise qui attendaient depuis plusieurs semaines les résultats de l’inspection de l’IGAS.

L’augmentation des actes du service depuis plusieurs mois avec l’arrivée d’un nouveau professeur, les 100 000 signatures de la pétition exigeant de maintenir un service de qualité et sauvegarder ainsi un pole hospitalier - universitaire d’excellence à la périphérie de Paris ont su remettre en question les arguments de l’ARS et en définitive convaincre.