La_retraite_est_un_droit.jpgLe projet de loi de finances a été présenté le 28 septembre en Conseil des ministres montre la voie choisie par le gouvernement celle de l’injustice et de l’inefficacité.

Le choix fait est de privilégier l’austérité, encore, dans le but de satisfaire les exigences de ces tyrans que l’on nomme agences de notation. Le gouvernement veut économiser, entendez par là, la suppression de 30 000 postes de fonctionnaires à laquelle vous pouvez ajouter la compression des dépenses de fonctionnement et d’intervention comme le RSA, ou encore le gel des dotations aux collectivités locales et bien d’autres réductions destructrices de la qualité des services publics.