Jean-François VOGUETIl y a quelques mois la presse s’est faite l’écho de votre souhait de ne pas vous représenter à l’élection sénatoriale. Qu’en est-il aujourd’hui de votre décision ?

JVF : En effet j’avais déclaré, il y a près d’un an, que j’envisageais de ne pas solliciter, à nouveau, le suffrage des grands électeurs. J’en ai informé mon groupe parlementaire, ainsi que mes amis du Val-de-Marne. Ils ont accepté ma décision et ce sera Christian Favier, notre Président du Conseil général qui me remplacera. J’entretiens avec lui de forts liens d’amitié, je suis donc très heureux. Je crois sincèrement que c’est un choix très judicieux qui va beaucoup apporter à notre département.

Pouvez-vous nous donner les raisons d’une telle décision ?