Bienvenue sur le blog de
élus communistes de Fontenay

L’ANECR réclame un moratoire immédiat de l’application de la loi Bachelot – HPST

4952166117_a1683a1242_z.jpgEn France, 1/3 de la population renonce aux soins pour des raisons financières et devient ainsi la championne d’Europe en matière d’inégalités de santé.

La loi HPST (Hôpital, Patients, Santé et Territoires – ou loi Bachelot) est la clé de voûte des politiques de privatisation de la santé et de l’Assurance maladie. Après le ministère Bérégovoy, le plan Juppé de 1995 et la loi Douste-Blazy, la loi Bachelot finit le travail et nous conduit vers un système de santé à plusieurs vitesses dans lequel une place de plus en plus importante est offerte au privé.

Lire la suite...

 

Face à la crise grecque La solidarité des peuples européens indispensable - par Jean-Jacques Paris

JeanJacquesPARIS.jpgPar Jean-Jacques PARIS, Secrétaire général de l’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains

Représentant notre association, je suis allé, ce lundi 21 mai à la rencontre de la délégation grecque de Syrisa conduite par Alexis TSIPRAS.

Portés par leur score de 17% les plaçant 2ème force politique du pays devant le parti socialiste, les représentants du parti de gauche grec ont cherché à éclairer les participants (organisation du Front de gauche, associations et syndicats) sur l’état de leur pays et l’effondrement de la situation économique et sociale.

Lire la suite...

 

Agir contre l’austérité c’est l’affaire de tous - par Jean-Jacques Paris, Secrétaire général de l’ANECR

aaa1.jpgAlors que le gouvernement met tout en œuvre pour contraindre les élus locaux à le suivre docilement, appelant désormais à une révision générale des politiques locales pour imposer aux populations des politiques d’austérité toujours plus dures et dans tous les domaines, les élu(e)s communistes et républicains tiennent à affirmer une nouvelle fois leur opposition résolue à ces choix destructeurs pour toute la société.

L’austérité ne peut qu’aggraver encore la situation économique et sociale et ajouter du chômage et de la précarité, mais aussi de nouveaux déficits. Cette spirale régressive a déjà de lourdes conséquences sur les entreprises et leurs salariés

Lire la suite...

 

Réinjecter l’argent dans l’économie réelle

JeanJacquesPARIS.jpgPoint de vue de Jean-Jacques PARIS, Secrétaire général de l’ANECR

En proie à la violence de la crise dans laquelle ils nous ont engloutis et qui sévit dans tous les domaines, les gouvernants s’emploient, à qui mieux mieux, à rassurer les marchés financiers et leurs acteurs. Faisant allégeance ils multiplient toutes les mesures protégeant et nourrissant leur rente financière avec l’argent public, contre les intérêts économiques et sociaux des peuples.

C’est ainsi qu’ils accélèrent les politiques d’austérité, privant les services publics des moyens de fonctionner efficacement, ils poursuivent leurs attaques contre tous les droits sociaux, répandant de manière lamentable les ferments de la division pour aggraver la concurrence entre les hommes et les territoires.

Lire la suite...

 

Pour sortir de l’impasse - de Jean-Jacques Paris, secrétaire général de l’ANECR

JeanJacquesPARIS.jpgPrésenté en conseil des ministres avant son débat au Parlement le projet de loi de finances pour 2012 porte en lui une contradiction mortifère, un enlisement dans la crise, privant encore plus les finances publiques des moyens nécessaires pour en sortir.

Obnubilés par les injonctions de tous les libéraux à l’échelle de l’Europe, le choix de l’austérité pour réduire les déficits publics ne peut conduire qu’à encore moins de croissance, donc moins de recettes fiscales et sociales. La baisse des masses salariales liée à la poursuite de la réduction des emplois publics, la baisse des dotations aux collectivités, -0,4% au-delà du gel annoncé, freinant leurs investissements avec des retombées sur les carnets de commande des entreprises, donc sur l’emploi aggravent encore la situation.

Lire la suite...