virez_sarkozy-rogn.jpgA l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, nous nous réjouissons du score à deux chiffres réalisé par notre candidat, Jean-Luc Mélenchon, dans le pays (11,1 %). En portant le Front de Gauche à ce niveau, nous avons fait entendre l’exigence d’un changement réel et construit les bases d’une véritable alternative à gauche.

Face à la menace de l’extrême droite, la gauche ne peut se contenter de jouer l’alternance : elle doit porter dans les institutions républicaines la volonté d’un changement réel, une inversion des priorités qui remette l’humain au centre de l’action publique.