La Ville, à travers ses compétences ne peut enclencher les ruptures nécessaires. Elle a cependant, le devoir d’agir. Et c’est ce que nous faisons à travers les chantiers d’insertions que nous tâchons de développer auprès de nouvelles entreprises sur la ville, par une action volontariste comme nous l’avons fait pour les réhabilitations du parc social Valophis ou à travers la démarche Jeunes, guides de banlieues en partenariat avec Influenscène.

Martine Antoine, adjointe au maire déléguée à l’enfance l’éducation et à la jeunesse Pascal Clerget, 1er adjoint délégué à l’administration, au service public et de la coordination du travail