Ce dernier recrute des élèves de milieux sociaux assez hétérogènes provenant pour l’essentiel des trois collèges de la ville dont un, à proximité du lycée, est classé en « ZEP ». Ces élèves ont besoin d’un encadrement « fort » nécessitant des effectifs par classe raisonnables. Depuis de nombreuses années, les classes de seconde du lycée Picasso comptent en moyenne une trentaine d’élèves, ce qui a largement contribué à conduire la plupart de ces élèves sur la voie de la réussite, en témoignent les résultats très satisfaisants du lycée à l’examen du baccalauréat, notamment dans la série technologique STMG. Ajoutons que l’établissement se fait un devoir d’accompagner l’essentiel de ses élèves de la seconde à la terminale, sans les obliger à changer d’établissement en cas de difficultés.

Cette année, les effectifs de seconde sont brutalement montés à 35 par classe alors que pour l’année scolaire dernière les effectifs étaient en fait inférieurs à trente… Nous estimons, que, compte tenu de la particularité du lycée évoquée ci-dessus, les conditions de la réussite scolaire sont sérieusement mises à mal. En ces temps marqués par une volonté proclamée de changement par le chef de l’Etat et par le gouvernement auquel vous appartenez, nous aurions encore admis ne pas avoir d’amélioration importante dans l’encadrement des élèves de seconde mais nous ne comprenons ni n’acceptons cette brutale détérioration.

Vos services rectoraux nient la spécificité du lycée Pablo Picasso et nous imposent de rentrer dans la « normalité » en nous plaçant sur le même plan que les lycées de Nogent, de Vincennes ou de Saint-Maur-des-Fossés. Nous estimons que l’égalité réelle pour notre établissement ne passe pas par cet alignement et nous vous demandons quelles mesures vous comptez prendre pour rétablir au lycée Picasso une situation permettant aux professeurs de mener à bien leur mission de service public et aux élèves de pouvoir continuer à travailler dans des conditions acceptables.

Dans l’attente d’une réponse, veuillez recevoir M. le Ministre de l’Education Nationale, Mme la Ministre déléguée à la Réussite Educative l’expression de nos sentiments respectueux et pleins d’espoirs.