Cette rencontre a permis au représentant de la Ministre en présence de l'ARS, de confirmer le maintient des 4 services de chirurgie cardiaque de l'AP-HP en IDF, dont celui du GHU H.Mondor . Notre Coordination se félicite de ce résultat après plus de deux ans d'un dur et opiniâtre combat qui a rassemblé tout un département - et ses voisins- associant plus de 100000 pétitionnaires à cette exigence enfin reconnue comme légitime par les autorités sanitaires, et validée par deux enquêtes IGAS.

Nous avons aussi fait entendre au Ministère, qu'un tel acquis n'avait de sens que si l'ARS et le Ministère donnaient à l’Hôpital Mondor, les moyens humains et matériels indispensables à la pérennisation de l'activité de ce service et à sa qualité. A savoir un poste de PU-PH et un bâtiment incluant la Réanimation, les Blocs et la Biologie (R2B).

Nous avons fait, par ailleurs, entendre et apprécier l'importante implication des personnels dans la valorisation de l'Hôpital, sans aucune réciprocité, à ce jour, de moyens de l'AP-HP.

Nous avons enfin souhaité la mise en place d'une véritable démocratie sanitaire dans la prise des décisions par l'ARS et leur mise en œuvre. Nous avons rappelé, qu'à ce jour ni M. Evin, ni Mme Faugere n'avaient daigné recevoir notre Coordination. Nous avons souligné que dans le Val de Marne, comme dans bien d'autres collectivités y compris la Région, le PRS IDF n'avait pas été approuvé.

Le Cabinet nous a assuré, à l'issue de cette réunion, qu'il avait entendu l’acuité de nos revendications. Il a formulé l'exigence auprès de l'ARS que notre Coordination soit associée aux choix qu'elle sera amenée à proposer, dans le semestre, au Ministère pour les projets d’investissement hospitalier. Il a souhaité que celui de Mondor puisse faire parti des projets prioritaires, malgré un cadre budgétaire contraint imposé aux ARS par le PLFSS 2013.

La Coordination se félicite donc des avancées obtenues par son action rassemblée et rassembleuse, mais continuera à exercer sa vigilance et à faire valoir les besoins du GHU, notamment dans les prochaines réunions avec l'ARS et l'AP-HP, car nous ne lâcherons ni sur le poste de PU-PH, ni sur le projet R2B.

La prochaine réunion de la Coordination qui se tiendra le lundi 21 janvier à 12h30, à Mondor, fera des propositions dans ce sens.