Nous soutenons ce vœu et appelons à la vigilance de nos collègue sur la question hospitalière, lors du précédant Conseil nous avons eu à délibérer sur un vœu concernant le devenir de l’hôpital Bégin de Vincennes, aujourd’hui c’est celui de Montreuil. Il y a des inquiétudes à Mondor l’évolution des hôpitaux reste encore très préoccupante dans notre région et en France en général

L’exemple que nous avons là avec l’Hôpital de Montreuil en est édifiant

Le Vœu :

Le centre hospitalier intercommunal de Montreuil se trouve dans une situation financière critique, mettant en péril la poursuite de ses activités.

Bien que situé à Montreuil, les Fontenaisiens font partie du bassin d’habitants couvert par le CHI, et nombreux sont ceux qui bénéficient des services de cet hôpital, c’est donc à ce titre que nous sommes concernés par ses difficultés.

En conséquence, considérant :

-l’importance des efforts de gestion menés ces dernières années et l’impuissance des plans de rigueur adoptés successivement,

-la volonté du personnel médical et non médical qui vit depuis des années au rythme de plans de retour à l’équilibre et d’injonctions de suppressions d’emplois inacceptables qui ne feraient qu’aggraver la mise en danger de la structure,

-qu’une prise en charge de qualité et des conditions de sécurité optimales tant pour les patients que pour le personnel sont primordiales,

-que nous sommes attachés à l’hôpital public et à son renforcement dans un territoire marqué par les difficultés d’accès aux soins et des inégalités très fortes en matière de santé et souhaitant la promotion d’une politique publique de santé associant qualité, proximité, égalité des droits et accès aux soins pour tous,

-le remarquable potentiel du centre hospitalier intercommunal de Montreuil dont la qualité des soins dispensés dans de nombreuses disciplines est reconnue.

Le conseil municipal de la ville de Fontenay-sous-Bois appelle Madame la Ministre des affaires sociales et de la santé et Monsieur le directeur général de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France à prendre en urgence toutes les mesures nécessaires, notamment sur le plan financier, visant à sauvegarder l’activité du CHI de Montreuil et assurer sa pérennité.