Je suis fière de la position que défend notre Pays à l'Assemblée générale de l'ONU car c'est l'honneur et la grandeur de la France que ce mettre au service du droit et de la justice. La voix de la France, qui a encore une influence dans le Monde, pourrait être déterminante pour obtenir une majorité favorable à l'admission de la Palestine qui signifierait une reconnaissance internationale des droits des palestinien à un Etat souverain et indépendant.

Ce serait un pas très important vers le règlement du conflit israélo-palestinien, et pour réunir les conditions d'une paix durable dans cette région du Monde.

Après l'admission de la Palestine à l'UNESCO, l'entrée à l'ONU sera une grande victoire pour toute les forces de paix et de progrès, y compris israéliennes, qui démontre l'utilité du combat politique a contrario du terrorisme aveugle qui sert de prétexte à maintenir l'occupation militaire des territoires palestiniens et le blocus de Gaza.

J'appelle les fontenaysiens à développer ce combat politique et citoyen jusqu'à la création d'un Etat palestinien viable ce qui implique préalablement le démantèlement des colonies, l'évacuation des forces militaires d'occupation, la levée du blocus de Gaza, le démantèlement du mur qui fragmente les territoires palestiniens de Cisjordanie, et la reconnaissance du droit au retour des réfigiés palestiniens.

Aujourd'hui, cette aspiration de deux états vivants côte à côte et en paix semble plus que jamais d'actualité.

La France et la communauté internationale dans son ensemble doivent prendre leurs responsabilités: soixante-quatre ans après l'échec du plan de paix, il lui revient d'assirer un règlement définit, juste et durable fondé sur le droit international.